L’ile de Chiloe

Sur la route de la Carratera Austral en direction de Puerto Montt, nous avons pris une petite liberté. A partir de Chaiten, plutôt que de continuer au nord, nous avons préféré prendre la direction de l’ile de Chiloé. La météo étant fort mauvaise nous n’avons pas pu voir le volcan à Chaiten et nous sommes restés toute la journée à l’intérieur. Mais nous avons tenté quand même d’aller au musée, mais visiblement il est abandonné depuis un moment.

IMG_20180403_165457_resized_20180914_010642000
Musée en ruine de Chaiten

Comment aller à Chiloé depuis Chaiten ? Il y a un bateau qui fait la traversée jusqu’à Quellon deux fois par semaine, mardi et samedi. Le tarif étant de 13000 pesos (18€) par personne en tant que simple passager. La traversée dure en théorie 4 h, et comme je vous l’ai déjà indiqué, le bateau risque de partir en avance, donc soyez en avance!!

Le bateau arrivant à minuit, nous avions réservé en avance un logement retenant notre mésaventure de Caleta Tortel ou nous étions arrivé à 3h du matin, aucune lumière dans la ville et personne n’ouvrant ses portes jusqu’à 6h du matin… Donc faites comme nous, pensez à réserver une chambre pour être sûr de trouver où loger durant la nuit…

Pourquoi aller sur l’ile de Chiloé ?

Les 5 raisons d’aller sur l’ile de Chiloé :

* Les paysages : c’est une ile, il y a des plages de sable, des falaises, des plaines, des rivières, des criques. C’est charmant ! C’est surtout très différent de ce que nous avions vu précédemment. Certains sont déçus en arrivant sur l’ile par les paysages, c’est vrai ça ressemble beaucoup à la Bretagne par beaucoup d’aspects. Et ce n’est pas aussi impressionnant que les glaciers de Patagonies ou les eaux bleues de Puerto Rio Tranquilo, mais c’est beau !

* Les villages et les maisons sur pilotis. Les maisons traditionnelles sont montées sur pilotis. Elles sont face à la mer, sont de toutes les couleurs, et elles ont un charme fou !

* La nourriture ! Chiloé est nationalement connu pour ses plats typiques qui sont on ne peut plus délicieux ! Je ne peux que vous conseiller de les goûter ! Ils y en a pour tous les goûts, mais je vous recommanderais surtout de goutter au saumon qui est particulièrement délicieux!!

* Les habitants et leur culture. Que ce soit à Quellon ou à Castro, nous avons été reçus chez les habitants comme si nous étions des amis de longues dates et les discussions étaient à chaque fois longues et passionnantes !

Nos deux supers hotes à Castro
Nos deux supers hotes à Castro devant leur fameuse cuisinière allemande!

* Les églises : Classées au patrimoine mondial de l’Unesco, l’ensemble des iles de Chiloé comprend 17 églises en bois. Elles font partie des églises les plus anciennes de l’Amérique du sud. A voir absolument.

Quellon :

Ville de 40000 personnes, cela sonne comme un retour à la réalité pour nous. En effet depuis plusieurs semaines, nous ne voyions que des petits villages de 500, 1000 habitants, et nous voilà à nouveau plongés dans une grande ville…

Que faire à Quellon ?

Le temps étant médiocre, nous sommes restés proche de la ville, une petite visite du port est vraiment sympa, les bateaux sont toujours aussi colorés. Les maisons sont aussi fascinantes, en effet, nous avons changé d’atmosphère par rapport à la Patagonie, les maisons ne sont plus faites de la même manière, plus spacieuses, à étage pour la plupart. C’est surprenant, ce n’est peut être qu’une impression, mais cela me donne l’impression de maisons de villégiature qui auraient été construites 50 ans auparavant.

C’est à Quellon que débute la Panamamericana Road. C’est là que commence ou se termine les 22000 kms de la route panaméricaine qui va jusqu’en Alaska. Un lieu symbolique avant tout ! L’ensemble des pays qui la traverse sont présentés ici. Une plage borde ce lieu mythique ! Une petite promenade est sympa, mais de nombreux déchets sont présents sur celle-ci. N’hésitez pas à les ramasser, c’est un petit geste pour l’environnement !

Petit bonus, si vous voulez, passez à l’office du tourisme ils vous feront un petit diplôme attestant que vous avez été au début de cette route. Bien sympa ! Mais pas très pratique pour nous autre backpacker !

P1120147

A Quellon, ca a été aussi un endroit ou nous avons eu l’occasion de recroisé un couple que de Français Elodie et Antony que nous avions déjà croisé à Villa Cerro Castillo! A l’époque ces deux voyageurs en tour du monde voyageaient en compagnie de la sœur d’Elodie les ayant rejoint pour quelques jours au Chili. Nous avons passé de superbes moment ensemble! De fou rire et tout ce qu’il y a de sympa à retrouver des amis de voyage!

Comment s’y rendre : On peut s’y rendre à pied, la balade fait 6 kms mais n’est pas très très intéressante sauf si vous voulez manger des mûres qui poussent en abondance le long de la route. L’autre solution est de prendre le bus de la ville qui met une dizaine de minutes pour rejoindre le bout de la route et coûte 350 pesos (0,50€).

D’autres sites sont accessibles uniquement en voiture. Il est à priori possible de voir des baleines dans la baie, ainsi que des lions de mers et autres animaux marins, mais nous n’avons pas souhaité faire d’excursions.

Nous avons repris la route en bus pour Castro. Le temps étant très pluvieux et le prix faible du trajet 1800 pesos (2,50€), nous avons préféré le bus à l’autostop. Il faut compter 1 h 30 pour rejoindre Castro.

Castro

C’est une ville de 40000 habitants également, mais le centre-ville est beaucoup plus sympathique ! On se croit à nouveau dans un petit village. Les maisons en pilotis sont magnifiques on les nomme les palafitos.

Vous avez plusieurs endroits où les observer au bord de l’eau, et même descendre en dessous si la mer est basse!

Mais également vous pouvez aller faire un tour au dessus du cimetière au Cerro Millantuy où il sera possible d’observer l’ensemble de la ville ! De facon surprenante, je vous recommande également d’aller faire un tour à la bibliothèque municipale car en plus d’avoir une collection impressionnant de livre sur Chiloé, elle offre une superbe vue sur la baie et les palafitos.

Le marché local la « feria Compesina Yumbel » est à faire absolument, on y trouvera un peu d’artisanat, des fruits, des légumes mais surtout un marché aux poissons tout simplement magnifique ! On y trouve du saumon à 7 € du kilo, tout frais en plus !!

Une visite de l’église est obligatoire. Elle trône au centre de la ville, dominant les autres bâtiments dans sa robe jaune étincelante. L’intérieur est aussi surprenant que l’extérieur. Très épuré et très simple. .

P1120164

Autour de Castro.

Nous avons passé une journée à parc national de Chiloé, c’est à 1 h 30 de Castro en bus. Des bus partent fréquemment du terminal de bus pour Cacuo et certains vont jusqu’au Muelle de las almas.

Pourquoi aller là-bas ? C’est un lieu très symbolique pour les habitants. Des falaises sont présentes, l’eau s’engouffre dans des grottes souterraines, et des vapeurs montent dans l’air en formant un bateau. Ce bateau est censé transporter l’âme des morts vers l’au-delà.

Malheureusement depuis un tremblement de terre, l’eau ne s’engouffre plus dans les roches, mais le lieu a gardé tout son symbole. Les habitants ont construit une plateforme pour aider les morts à rejoindre l’au-delà.

P1120223

Dans la même journée il est possible d’aller au parc national de Chiloé. Ce n’est pas le plus impressionnant des parcs nationaux que j’ai pu voir, mais il est à voir quand même parce qu’il est différent. Il est possible de faire une balade où ils expliquent la formation des dunes. C’est-à-dire du passage d’un espace sablonneux à la création d’une forêt. En effet, de simples herbes poussent d’abord sur le sable, ce qui permet de retenir de plus en plus de sable, ainsi qu’un peu d’eau. Cela permet ensuite à quelques arbustes de s’installer. Ces arbustes vont permettre de créer une zone plus humide, les feuilles se décomposant vont permettre de créer de l’humus et vont ainsi enrichir le sol. Cela permettra par la suite l’implantation d’arbres plus grands et plus importants ! Et ainsi la création d’une forêt côtière.

Sur le trajet du retour nous nous sommes arrêtés dans la ville de Chonchi. On nous avait indiqué un village bien sympathique, nous avons été légèrement déçus. L’église et le port sont sympa pour se balader, mais il n’est pas nécessaire pour moi de passer plus de deux heures dans cette ville. Après ce n’est que mon avis personnel, chacun trouve dans chaque lieu ce qui l’intéresse !

Eglise de Conchi
Eglise de Conchi classé au patrimoine mondial de l’humanité

Notre dernière étape sur l’ile ;Ancud.

Une ville au nord de l’ile. Très connue pour ses fortifications. On retrouve les dernières traces de fortifications datant d’une époque révolue.

Vue sur Ancud
Vue au soleil couchant sur Ancud

Depuis Ancud il est possible de rejoindre Punihuil un lieu où l’on voit normalement des pingouins. Nous nous sommes renseignés, et malheureusement en cette saison ils ne sont plus présents. Deux types de pingouins peuvent être vu ici, l’une des espèces est partie vers le nord et l’autre vers le sud.

Nos rencontres.

L’ile de Chiloé a été pour nous l’occasion de faire des superbes rencontres. La première avec le « Chef Pipo ». Nous avons passé deux nuits dans son auberge de jeunesse « Pasos a Seguir ». Mais quel est le rapport entre un chef cuisinier et une auberge de jeunesse ? Dans le même lieu, notre ami a créé d’abord un restaurant puis une auberge de jeunesse. Il est arrivé 4 ans auparavant après avoir vécu à Santiago et en Atacama, a racheté une maison, qu’il a rénové lui-même. Il y a créé un restaurant et puis a créé ensuite son auberge de jeunesse. C’est un lieu surprenant, car rien n’indique ici que c’est un restaurant, et la journée que nous avons passée chez lui, il n’a pas été ouvert ! Comme le dit Pipo lui-même c’est un restaurant pour ceux qui connaissent, qui veulent bien manger et qui téléphonent avant de venir. Avec lui nous avons pu parler de culture, de politique, de bière (il veut se lancer dans la bière artisanale). Malheureusement nous n’avions pas le temps de rester là pour la goûter, mais deux de nos compagnons de route, prévoyaient d’y rester deux semaines afin de découvrir ce lieu et faire cette fameuse bière !

Retenez l’adresse : Hostel le Pasos à Segur à Quellon !

Nous avons eu l’occasion de rencontrer également Emilio et Ester qui nous ont accueilli dans leur palafitos. C’était pour nous une occasion formidable, car si notre budget ne nous permettait pas de nous payer ce logement, vu que le courant est passé tout de suite, ils nous ont ouvert grand leur porte! Ce fut l’occasion de superbe petit déjeuné, de discussion sur la politique, sur l’histoire de l’île, et sur leur façon de vivre. Et bien entendu tout cela autour de leur fameux four à bois.

Et oui c’était un gros et belle article, pour vous dire que l’île de Chloé, c’était vraiment au top!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :