Le voyageur

Ici je vais essayer de me décrire un peu, pour que vous voyiez qui je suis… Mais j’ai toujours un peu du mal à me présenter sans avoir l’air d’en faire trop, ou au contraire d’en faire trop peu…

 

J’aurais envie de me décrire comme un aventurier curieux ou même un curieux aventurier… C’est depuis toujours que j’ai acquis une envie de voyager! Né à Grenoble au cœur des Alpes, j’ai toujours aimé la nature.  J’ai toujours apprécié cette ville, car à chaque coin de rue, on aperçoit les montagnes! Et je n’ai jamais perdu cet émerveillement pour la nature et la montagne.

J’ai toujours aimé cette relation simple que l’on peut avoir avec la nature. La contempler simplement, calmement, cela m’apaise. Alors que ce soit devant une époustouflante chaine montagneuse, un canyon gigantesque, ou un désert interminable j’essaie de rester humble, et de me dire que  : nous petits hommes nous n’avons pas le droit d’abimer la nature.

Alors, quand il a fallu choisir que faire de sa vie à 20 ans, j’ai choisi de suivre mon instinct en rejoignant une école dont le slogan était « une ingénierie pour la protection de l’environnement ». Ainsi 3 ans plus tard, et après beaucoup de découvertes, je suis devenu Ingénieur en Traitement des Eaux et des Nuisances. Un très beau titre, mais qui indiquait que j’avais envie d’agir pour les autres… Que je voulais m’inscrire dans la durée, dans le respect de la nature.

J’ai ensuite pu voyager pour mon métier, à travers le Moyen Orient et l’Asie. Rencontrer des peuples différents, découvrir leurs cultures, leurs coutumes et leurs croyances. J’aime apprendre, m’enrichir des rencontre que je fais. Je suis toujours curieux, et j’aime l’histoire et la découverte.

J’aime les grands espaces, la nature à l’état vierge, mais aussi quel sentiment grisant quand vous vous retrouvez à la terrasse d’un café à regarder les habitants d’une mégalopole s’activer dans tous les sens. Que de souvenirs quand j’évoque ça que ce soit au Caire, à Pékin, ou à Karachi! Trois villes, trois cultures voire trois civilisations différentes, mais trois villes où règne un bazar monstrueux. Et à chaque fois, j’ai la même envie de découverte, d’aller à la rencontre de ces femmes et de ces hommes qui vivent là. Mais c’est surprenant car ce même sentiment d’envie de rencontres apparait également  dans de tous petits villages perdus au milieu de la campagne, forêt ou montagne. Je crois que c’est ce qui me définit le mieux, cette envie de rencontres.

J’ai toujours été quelqu’un de très actif, qui aime faire des milliers de choses, en école d’ingénieur, en plus des cours, j’organisais des évènements, je faisais du théâtre, de la musique, de la danse, j’organisais des festivals, j’écrivais des articles de journal. Des journées bien remplies, mais c’est tellement enrichissant! Une fois entré dans la vie active, on ralenti un peu ses activités. Mais il y a quelques mois, je me suis dit qu’il fallait à nouveau s’engager. Je me suis dit qu’il fallait que je ne sois pas passif dans mes choix, mais actif et volontaire pour le futur de tous. J’ai décidé de rejoindre le collectif « Zéro Déchet Annecy ». Je ne dirais pas que c’est du militantisme, mais plutôt l’envie de me rendre utile, et de tenter de peser dans le monde d’aujourd’hui.

 

Et puis l’envie de voyager m’a pris, et l’envie de continuer à sensibiliser sur les déchets a pris le dessus. Et je me suis dit qu’il fallait que je me lance dans un Tour Du Monde Zéro Déchet pour tenter sensibiliser les femmes et les hommes de notre planète à la problématique des déchets mais aussi d’apprendre d’eux!

Je m’arrêterai la, mais bien entendu si vous avez des questions sur moi n’hésitez pas à laisser un commentaire!

 

 

 

2 commentaires sur “Le voyageur

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour Jean-Christophe, j’imagine qu’à travers votre périple vous avez de grandes chances de succomber au plaisir charnel, comment gérez-vous la contraception? Vous est-il déjà arrivé de penser à l’utilisation de préservatifs recyclés ( bois où autres peaux de banane). Merci de votre intérêt pour ma question qui pourrait m’être bien utile à l’avenir.

    J'aime

    1. Bonjour Simon,
      Merci pour ta question très intéressante! Alors, il y a plusieurs réponses possible suivant la situation! Commençons par le commencement, l’abstinence est le premier critère de contraception! C’est ce que recommande le pape… Mais bon, n’étant pas porté sur la question de la religion, je ne vais pas trop dans ce sens… La seconde solution est l’utilisation d’un préservatif. Donc oui ca fait un déchet, mais il existe différentes marques qui proposent des préservatifs en latex naturel et qui proposent des emballages recyclable ou écologique. Par exemple les préservatifs RSFU, Fair Squared, ou encore Green Condom club sont toutes des marques qui utilisent du latex naturel et qui s’engagent à ne pas utiliser de produits chimiques… La solution suivante est une autre idée de la contraception mais qui n’empêche en aucun cas les MST, c’est le stérilet, ca permet d’éviter d’avoir à prendre une contraception autre…
      Après si tu cherche un éco orgasme, génération cobaye a fait un beau document la dessus!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :